RadioScope-Le forum


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RNT: Communiqué de Presse du Gouvernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eryx
RadioScopien


Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: RNT: Communiqué de Presse du Gouvernement   Jeu 6 Sep 2012 - 7:41

Citation :
Communiqué du gouvernement : Le Gouvernement a décidé de ne pas demander au CSA l'attribution prioritaire de fréquences pour la diffusion en RNT des programmes de Radio France et Radio France Internationale sur les zones de Paris, Nice et Marseille mais se réserve la possibilité d'un engagement futur de ces deux sociétés nationales de programme en fonction des résultats des travaux initiés sur le sujet.

Quatre ans après le lancement des appels à candidatures de mars 2008 pour la diffusion de services de radio numérique terrestre, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a rouvert ces appels sur les zones de Paris, Nice et Marseille le 23 avril 2012. En annonçant, le 10 mai dernier, qu'il procéderait d'ici à avril 2013 à des appels sur 20 agglomérations supplémentaires, le CSA a décidé d'engager le secteur dans un lancement à grande échelle de la radio numérique terrestre.

Ces appels à candidature s’inscrivent dans un environnement économique et technologique très incertain, sans que les expériences conduites dans d’autres pays européens permettent de lever ces incertitudes. En particulier, le lancement à grande échelle de la RNT engendrerait des surcoûts significatifs pour les radios publiques, liés à la nécessité devant laquelle elles se trouveraient de diffuser à la fois en modulation de fréquences et en numérique.

Le Gouvernement a donc pris la décision de ne pas demander l'attribution de la ressource radioélectrique pour la diffusion des services de Radio France et Radio France Internationale dans le cadre des appels à candidatures lancés par le CSA sur les zones de Paris, Nice et Marseille.

Pour autant, le Gouvernement ne se satisfait pas de la répartition actuelle des services radiophoniques sur le territoire : s'il est possible de recevoir plus de 50 radios à Paris, environ un tiers des Français reçoit moins d'une dizaine de services de radio en bande FM. Le Gouvernement souhaite donc approfondir la réflexion sur la réduction de cette fracture radiophonique.

La numérisation du média radio est un excellent instrument au service de cet objectif, et c'est dans cet esprit qu'elle doit être envisagée : il s'agit de proposer une offre de services riche et diversifiée sur tout le territoire, et ce quelles que soient les modalités d'écoute, au domicile comme en mobilité, tout en préservant l'économie parfois fragile des acteurs, en particulier les radios associatives et les réseaux locaux indépendants.

Dans cette perspective, le Gouvernement est attaché à ce que toutes les pistes soient étudiées. En particulier, il pilotera, en lien avec le CSA, une étude sur les usages de réception de la radio des Français situés en zones rurales recevant moins d'une dizaine de services en bande FM, qui pourra éclairer la réflexion sur les complémentarités à rechercher avec d'autres modes de réception, qu'il s'agisse de la RNT, de la radio hybride par voies satellitaire et terrestre (pour laquelle le CSA a lancé un appel à candidatures), ou de la radio sur internet aujourd'hui en plein développement. Enfin, le Gouvernement tient à encourager les efforts de certains éditeurs, en particulier les radios locales, pour tenter de trouver des solutions adaptées à leur modèle économique.

Enfin, sur la base des consultations menées auprès des différents acteurs de la radio, le Gouvernement envisage de prendre prochainement un arrêté d’autorisation de la norme DAB+, qui coexisterait ainsi avec la norme T-DMB, et enrichirait la période d’expérimentation en offrant deux voies techniques pour faire de la RNT, avec leur particularités de coûts et de modalités opératoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryx
RadioScopien


Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: RNT: Communiqué de Presse du Gouvernement   Jeu 6 Sep 2012 - 9:06

Satmag est très énervé!!

Citation :
Le gouvernement vient de tuer la RNT en France en décidant de ne pas préempter de fréquences pour Radio France et RFI.

Donc le gouvernement a décidé de suivre l'avis des grosses radios, celles qui ont de l'importance, celles qui reçoivent les politiques et qui savent faire du lobbying.

Le gouvernement nous sort des arguments tout droit sortis du dossier de presse du groupement de la radio (Europe 1, RTL, NRJ et Nextradio)

Ces appels à candidature s’inscrivent dans un environnement économique et technologique très incertain, sans que les expériences conduites dans d’autres pays européens permettent de lever ces incertitudes. N'y a-t-il pas autre chose dans les cabinets ministériels que des gens qui reprennent tel que les avis des grands lobbys ? N'importe quel observateur réellement indépendant sait que c'est faux ! La RNT fonctionne en Grand Bretagne, la RNT fonctionne en Suisse, la RNT fonctionne en Allemagne. Dans quels pays a-t-on vu qu'il y a des incertitudes ? Nulle part sinon dans l'esprit de groupes qui ne cherche qu'à conserver un certain leadership.

En particulier, le lancement à grande échelle de la RNT engendrerait des surcoûts significatifs pour les radios publiques, liés à la nécessité devant laquelle elles se trouveraient de diffuser à la fois en modulation de fréquences et en numérique. Est-ce que quelqu'un au gouvernement sait faire de simples calculs ? Une fréquence diffuse jusqu'à 15 programmes est forcement moins cher qu'une fréquence qui n'en diffuse qu'une seule. Le cout du sumulcast (double diffusion) est relativement peu élevé et seuls des frileux ou aveugles n'ont pas compris cela. Heureusement qu'au lancement de la TNT, le CSA n'a pas écouté les TF1 et autres M6 qui étaient sortaient eux aussi les mêmes arguments. Il y avait simplement à la tête du CSA quelqu'un qui savait faire comprendre les enjeux et qui ne se contentait pas de subir les dossiers ou essayer de rattraper ses erreurs de jugement.

Le Gouvernement souhaite donc approfondir la réflexion sur la réduction de cette fracture radiophonique. Réfléchir ? On a l'impression de lire une caricature de discours politique. Réfléchir à quoi ? Ça fait simplement plus de 25 ans que l'on réfléchit. Il serait temps d'agir !

Dans cette perspective, le Gouvernement est attaché à ce que toutes les pistes soient étudiées. Quelles pistes ? La FM est saturée. La radio sur Internet fonctionne moyennement en mobilité et encore moins dans les zones où il n'y a qu'une dizaine de radios. Dépendre d'un opérateur téléphonique payant est-il un signe de démocratie ? A Satmag, nous recevons actuellement Internet avec intermittence sur notre Smarphone (et nous sommes sur Paris). C'est cela l'avenir ? Un coup, ça marche, un coup, ça coupe...

Quant à envisager de passer par la radio hybride par voie satellitaire et terrestre (pour laquelle le CSA a lancé un appel à candidatures), rappelons que ce système est payant. Ne lancer la radio numérique qu’en version payante est-il démocratique ? Il faut lancer aussi la radio numérique payante pour proposer des bouquets de complément, mais il ne faut pas se contenter de cela. Finalement, on comprend le Sirti qui s'est opposé à cet appel d'offres de radio numérique payant. Cela donne de mauvais arguments à ceux qui veulent tuer la radio gratuite. Le CSA aurait dû penser à cela avant de lancer un appel d'offres pour un bouquet payant avant de lancer celui pour les radios gratuites.

Aujourd'hui nous avons un président dont on dit qu'il ne sait pas prendre de décisions sans réfléchir et réfléchir. Le dossier de la RNT est une caricature de ce travers : ne surtout pas prendre de décisions qui risquent de gêner les grands groupes, revenir sur les promesses prises avant les élections.

Que penser enfin d'un premier ministre qui, en tant que marie et député, c'est battu pour lancer la RNT dans sa ville et qui, une fois au pouvoir, renonce à ses convictions ?

Un arrière de dégout nous reste en travers de la gorge.
Rédacteur : Serge Surpin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyx
Grand RadioScopien
avatar

Masculin Nombre de messages : 553
Age : 41
Lieu : Simandre
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: RNT: Communiqué de Presse du Gouvernement   Sam 8 Sep 2012 - 6:07

1 pas en avant puis 1 pas en arrière ! 15 ans & + d'errements et de tests qui par ailleurs coute du pognon ...
je suis désormais partagée .. RF qui gache son plaisir , les 4 grands groupes qui attende de se baisser pour ramasser les miettes des infortunées de la futur RNT moribonde ! pffffff , euh 2 points vont se poser dans le moyen terme , le fric & le gateau publicitaire ainsi que laudience < le développement restreint ou illimité de la source RNT et les candidats COURAGEUX en mode cavalier seul sans s'appuyer (sur un grand groupe argentier)
reste1autrepoint positif qui puisse se dégager : Skyrock qui peut sortir des sentiers battues en jouant sa carte . à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RNT: Communiqué de Presse du Gouvernement   

Revenir en haut Aller en bas
 
RNT: Communiqué de Presse du Gouvernement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RadioScope-Le forum :: Radio :: L'AM, la RNT et les autres ondes-
Sauter vers: